Atelier Annuel

Réserve cette date! 12e atelier annuel de Femmes en sécurité internationale Canada :

Sécurité et pouvoir dans un ordre mondial mouvementé

à la Munk School of Global Affairs, Toronto.

L'APPEL À PARTICIPATION est maintenant ouverte. Date limite pour la soumission des propositions: 22 mars 2019

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le thème, les dates, les appels de communications et l’inscription, cliquez ici.

Des questions sur l'Atelier? Vous aimeriez être l’hôte du prochain atelier annuel? Communiquez avec la coordonnatrice des atelier en écrivant à workshop@wiiscanada.org.

DSC_0751

Chaque printemps, un membre de FESI-Canada organise un Atelier annuel qui se déroule sur un campus universitaire. Événement phare de notre organisme, l'Atelier annuel rassemble des étudiants, des universitaires, des membres des forces armées, des décideurs et des représentants de la société civile. Il a deux objectifs principaux : fournir une plateforme afin que les femmes qui exercent dans le domaine de la paix et de la sécurité puissent se faire entendre, et intégrer à ce domaine les questions d’égalité entre les sexes ainsi que des analyses différenciées selon les sexes. Chaque année, la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité est au cœur des enjeux.

Des membres étudiants de FESI-Canada sont sélectionnés dans tout le pays pour présenter aux acteurs du milieu les conclusions de leurs recherches sur les questions de paix et sécurité. Le programme est essentiellement axé sur le mentorat offert par les membres professionnels aux étudiants participants ainsi que sur les ateliers de renforcement des compétences et de formation professionnelle.

Notre Atelier annuel se veut un contrepoids aux conférences habituelles de ce domaine, où la représentation des sexes est hautement déséquilibrée. Tous les participants sont les bienvenus, peu importe leur genre, mais ce colloque vise spécifiquement à souligner le travail des femmes en sécurité internationale dans l’espoir de remettre en cause le statu quo à dominance masculine.