Rencontrer l’Equipe du FESI-Canada

Meet the WIIS-Canada Team

ChantelHeadshot copy

Chantel Cole

directrice exécutive

Chantel Cole est membre fondatrice du WIIS-Toronto, dont elle est la directrice générale depuis 2017. Elle a obtenu une maîtrise en études politiques à l'Université Queen's, où elle a reçu le prix GG Baron van der Feltz pour sa thèse axée sur les expériences des femmes ayant eu des relations sexuelles avec des soldats de maintien de la paix des Nations Unies déployés en Haïti. Elle a obtenu un baccalauréat avec distinction en développement international et en science politique à l'Université de Toronto. Chantel possède une vaste expérience dans le développement communautaire et dans les organisations à but non lucratif, notamment en tant qu'assistante de programme pour une organisation de développement communautaire autochtone au Guatemala appelée Association Maya-Mam pour la Recherche et le Développement (AMMID). Au cours de ses années à l’AMMID, Chantel a participé à l’élaboration de programmes axés sur les femmes et la participation à la vie politique. Au Guatemala, Chantel a mené des recherches approfondies et s’est engagée avec des membres de la communauté, des universitaires, des professionnels de la santé et divers membres d’ONGs, qui ont informé sa thèse de premier cycle sur l’accès des femmes aux services de santé sexuelle et reproductive. Chantel a reçu le prix de la meilleure thèse 2017 du Centre de Recherches Critiques en Développement de l'Université de Toronto à Scarborough pour ses travaux. Outre le Guatemala, Chantel a également acquis une expérience du terrain en Haïti, en Équateur, au Pérou, en République Dominicaine et dans sa ville natale de Toronto, où elle a travaillé en tant que coordinatrice internationale de la jeunesse pour OneChild, une organisation vouée à la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants à des fins commerciales.

Chantel commencera ses études de doctorat au département de science politique de l'Université de Toronto en septembre 2020. Ses champs de recherche se situent à l'intersection des relations internationales, de la politique comparée et des études de développement. En particulier, elle s'intéresse aux causes et aux dynamiques de la violence criminelle organisée en Amérique Latine et aux Caraïbes. Elle espère combiner sa formation de chercheur et son expertise en politique, en développement, en genre, en violence et en conflits pour travailler à l’université, dans un institut de recherche, au gouvernement, ou dans des organisations internationales, afin de développer des solutions concrètes visant à lutter contre la violence organisée en Amérique Latine et aux Caraïbes.

 Vous pouvez rejoindre Chantel à executivedirector@wiiscanada.org.

Picture1-2

Aisha Ahmad, PhD

présidente

Aisha Ahmad est professeure adjointe en sciences politiques à l’université de Toronto, directrice de l’initiative de l’islam et des affaires mondiales et est chercheure supérieure du laboratoire de justice mondiale à l’école d’affaires mondiales Munk, ainsi que la PDG de Femmes en sécurité internationale Toronto. Elle est présentement une chargée de cours supérieure au Collège Massey et chargée de cours au Collège Trinity et a précédemment été chargée de cours en sécurité internationale au Centre Belfer pour la science et les affaires internationales à l’école Havard Kennedy. Elle est l’auteure de Jihad & Co.: Black Markets and Islamist Power(Oxford University Press, 2017), qui a reçu le  distingué prix Mershon Center Furniss en 2017 pour le meilleur ouvrage sur la sécurité internationale et nationale, ainsi que le prix pour le meilleur ouvrage en politique comparée de l’association canadienne des sciences politiques en 2018. Son article, “The Security Bazaar,” publié dans la revue de renom  International Security,a reçu le prix du meilleur article en sécurité internationale de l’association des études internationales en 2017. Elle a mené des recherches de terrain en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Mali, en Iraq et au Liban et a conseillé des gouvernements et des organisations internationales sur des politiques de sécurité mondiale. Sa recherche révèle les facteurs économiques moteurs aux conflits dans les zones de guerre à travers le monde musulman.

Dr. Ahmad est également lauréate du prix d’excellence Northrop Frye en 2018 pour ses remarquables contributions à l’apprentissage multidisciplinaire et pour sa pédagogie innovatrice ; ce prix étant attribué à un seul membre de faculté des trois campus et de toutes les disciplines de l’Université de Toronto par an. Elle a aussi obtenu le prix de professeure adjointe du campus de Scarborough de l’Université de Toronto pour sa contribution exceptionnelle à l’éducation de premier cycle au campus de Scarborough. En 2017, elle a été nommée l’une des “femmes des plus inspirantes” de la ville de Toronto de l’année. En 2018, elle a été nommée “femme musulmane de l’année” au gala MAX des Prix d’excellence musulmans, des prix qui célèbrent les accomplissements remarquables des musulmans dans leurs domaines. Dr. Ahmad est aussi la PDG de Femmes en sécurité internationale Toronto, qu’elle a cofondé Dr. Leah Sarson. Elle est particulièrement engagée à étendre la présence et l’influence nationale de FESI-Canada, ainsi qu’à accueillir et mentorer des femmes venant de communautés sous-représentées dans le domaine de la sécurité.

Picture2-e1545182755858-150x150

Gaëlle Rivard Piché, PhD

vice-présidente

Gaëlle Rivard Piché (Ph.D.) est analyste stratégique pour Recherche et développement pour la Défense Canada où elle travaille étroitement avec les Forces armées canadiennes. En tant que scientifique de la défense, ses travaux de recherche appuient directement le processus de décision des forces armées. Mme Rivard Piché est également chercheuse associée à la Norman Paterson School of International Affairs (Carleton University), où elle a complété son doctorat en 2017. Elle est également conférencière invitée au Collège des Forces canadiennes et consultante pour la Gendarmerie royale du Canada sur les questions de la réforme du secteur de la sécurité et des opérations de paix. En 2014-2015, elle a complété un séjour de recherche financé par Fulbright Canada au sein du programme en sécurité internationale du Belfer Center for Science and International Affairs à Harvard University. En tant que doctorante, elle a mené un vaste programme de recherche de terrain en Haïti et au El Salvador entre 2012 et 2015, où elle s’est intéressée aux conséquences de la réforme du secteur de la sécurité sur l’ordre public et la violence. À cette fin, elle a également fait un stage avec le Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies à New York en 2013.

Mme Rivard Piché Gaëlle est une des membres fondatrices de FÉSI-Canada. En tant qu’étudiante, elle a énormément bénéficié du réseau, des ateliers annuels et de l’environnement sûr que ceux-ci offrent. Elle espère maintenant contribuer aux prochaines phases de développement de l’organisation en tant que membre du conseil d’administration et mentor. En tant que femme ayant travaillé dans des milieux difficiles et à dominance masculine, elle considère que soutenir et échanger avec les autres femmes dans le domaine de la sécurité est essentiel à la croissance professionnelle et personnelle.

0-e1545182594780-150x150

Ani Mamikon

trésorière

Ani Mamikon est avocate, spécialiste en litige. Travaillant chez le Ministère de la Justice à Toronto, elle possède une expertise variée, notamment en matière d’extradition et de sécurité nationale et internationale. Me Mamikon est diplômée d’un baccalauréat (avec mention), ainsi que d’une maîtrise en sciences politiques avec une spécialisation dans les relations internationales et les études de la sécurité. Elle a été auxiliaire juridique de la Cour fédérale, ainsi qu’avocate de la défense avant d’occuper divers positions au sein du gouvernement fédéral.

Picture1

Leah Sarson, PhD

directrice des opérations, congé maternité sept 2019-2020.

Leah Sarson (PhD) est professeure adjointe en relations internationales à l’Université Dalhousie, où elle travaille sur les politiques internationales indigènes dans le secteur d’extraction des ressources. Ses intérêts de recherche se concentrent sur la politique étrangère du Canada, les relations internationales, le genre et l’Arctique, Avant de rejoindre Dalhousie, elle était une chercheuse Fullbright et une membre postdoctorale du Conseil de recherche en ressources humaines au Collège Dartmouth à Hanovre, New Hampshire, où elle est restée membre du Centre Dickey pour la compréhension internationale et une membre invitée de l’Institut des études arctiques. Elle a complété son doctorat en études politique en décembre 2016 à l’Université Queen’s à Kingston, Ontario, où elle était également membre du Centre pour la politique international et de defense. Dr. Sarson occupe des postes additionnels au Centre pour l’étude en sécurité et développement, au Centre Bill Graham pour l’histoire international contemporaine à l’Université de Toronto et au Conseil international canadien. Elle a également occupé des postes professionnels à la Fondation du Canada pour l’Asie Pacifique et à Affaires mondiales Canada, parmi d’autres.

Dr. Sarson est un membre actif de FESI-Canada depuis 2014 et est la présidente du chapitre de FESI-Canada à Toronto, qu’elle a fondé avec Dr. Aisha Ahmad. Ses publications incluent un article rédigé en 2017 dans Études Internationales, qui s’inspire de ses expériences de l’organisation du colloque annuel de FESI-Canada en 2015, un chapitre co-écrit dans un ouvrage à venir célébrant les dix ans de FESI-Canada, ainsi que plusieurs publications explorant la politique étrangère du Canada. Elle est particulièrement engagée à créer une communauté FESI-Canada composée d’académiques, d’étudiants et de professionnels et d’étendre le programme de mentors de FESI-Canada.

Photo_Nadège

Nadège Compaoré, PhD

Directrice des opérations intérimaire.

Dr W. R. Nadège Compaoré est boursière postdoctorale du Provost au département de Science Politique à l’Université de Toronto, où elle est également affiliée au laboratoire de gouvernance environnementale de la Munk School of Global Affairs. Elle a obtenu son doctorat en Études Politiques de l’Université Queen's, où ses recherches sur la gouvernance mondiale du pétrole ont été informées par des travaux de terrain au Gabon, au Ghana et en Afrique du Sud, et financées par le CRSH, le Centre pour l’Innovation en Gouvernance Internationale, et l’Agence Canadienne de Développement International. Ses recherches se situent à l'intersection d’intérêts interconnectés, notamment les Relations Internationales, la Politique Africaine, la Politique des Ressources Naturelles, la Politique Environnementale Mondiale (y compris la Sécurité Environnementale), ainsi que les questions de Genre et de Race dans la Politique Mondiale. Elle est co-éditrice du livre titré New Approaches to the Governance of Natural Resources: Insights from Africa (Palgrave, 2015). Ses travaux ont également été publiés dans des revues scientifiques telles que International Studies ReviewEtudes InternationalesMillennium: Journal of International Studies, et Contemporary Politics. Dr. Compaoré est chercheure affiliée au Centre for International Defence and Policy et membre du conseil d'administration de l'Association Canadienne des Études Africaines, où elle a été élue conseillère depuis May 2019.

Dr. Compaoré a participé à son tout premier événement de FÉSI-Canada alors qu’elle achevait sa Maîtrise en Études Politiques en Mai 2010. Elle était alors à la recherche d’une plate-forme stimulante qui lui offrirait des opportunités d’échanges académiques rigoureuses, ainsi que des ressources de mentorat et de développement professionnel, et qui ciblait particulièrement les femmes évoluant en sécurité internationale. Presque dix ans plus tard, elle est reconnaissante et fière de la communauté qu’elle a bâtie grâce au FÉSI-Canada tout au long de son doctorat et maintenant durant ses recherches postdoctorales, et elle tient à redonner à ce fantastique réseau. Dr. Compaoré est particulièrement intéressée par les initiatives qui diversifieront davantage le degré de représentation au FÉSI-Canada, et elle croit en la vision de l’organisation et en à sa capacité à améliorer le leadership des femmes de tout horizon, qui travaillent sur divers aspects de la sécurité internationale.

BoukaHeadshot

Yolande Bouka, PhD

membre du Conseil

Yolande Bouka est professeure adjointe au département d’études politiques de l’Université Queen’s. Ses recherches et son enseignement sont axés sur la politique, la sécurité et le genre en Afrique. Elle est titulaire d'un doctorat en relations internationales de American University. Elle est également codirectrice d’études du cours annuel de la région des Grands Lacs de l’Institut de la Vallée du Rift. Avant de rejoindre l’Université Queen’s, elle était professeure invitée à l'École Elliott en affaires internationales de l’Université George Washington et boursière postdoctorale à l’Université de Denver. Elle a mené des travaux sur le terrain dans des pays touchés par les conflits, notamment le Burundi, le Rwanda, le Kenya et la Namibie. Elle a reçu plusieurs subventions pour ses recherches, notamment du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, du programme Fulbright Scholar et de American Association of University Women.

En plus de ses travaux universitaires, Dr Bouka possède une vaste expérience de travail avec des agences de recherche sur le développement et la sécurité. Elle a collaboré avec l'USAID, le Commandement des États-Unis pour l'Afrique (AFRICOM), le Département britannique du développement international, les Nations Unies, l'Union africaine, le Centre d'études stratégiques et internationales et l'Institut de la paix des États-Unis. Entre 2014 et 2016, elle a été chercheuse à l’Institut d’études de sécurité (ISS) dans la division de la prévention des conflits et de l’analyse des risques à Nairobi, au Kenya, où elle a dirigé des recherches sur la paix et la sécurité dans la région des Grands Lacs, en Afrique. Elle siège au conseil consultatif de la recherche de RESOLVE Network, un consortium mondial de chercheurs, d’organisations de recherche, de décideurs et de praticiens engagés dans une recherche à base empirique sur les facteurs contribuant à l’extrémisme violent et les sources de résilience des communautés.

Dr. Bouka souhaite contribuer à l’élargissement de la portée et de l’impact de WIIS-Canada. Ses priorités sont la promotion de la sécurité inclusive par le mentorat, l’éducation et la consolidation des relations interdisciplinaires.

DSC_0490

Bibi Imre-Millei

Adjointe auprès de la directrice exécutive

Bibi Imre-Millei est une étudiante en maîtrise en études politiques à l’université Queen’s, où elle fait de la recherche sur l’intersection entre la guerre, les nouvelles technologies et le genre. Bibi travaille également au Centre pour la politique de défense et internationale (CIDP) où elle fait partie de l’équipe gérant le blog du CIDP : Contact Report. Son engagement avec FESI-Canada commença en 2017, quand elle était la coordinatrice des financements et des sponsors et ensuite la vice-présidente pour le chapitre de FESI à l’université Queen’s. Dans son temps libre, Bibi aime lire de la science-fiction et répondre à des courriels.

En tant qu’adjointe auprès de la directrice exécutive, Bibi travaillera en collaboration avec la directrice exécutive pour s’assurer que la gestion générale et les opérations de FÉSI-Canada apportent de la valeur à ses membres.

Pam Simpson

Pam Simpson

Conseillère en communication stratégique

Pam Simpson est une récente diplômée aux études supérieures à l’Université Queen’s où elle s’est spécialisée en relations internationales. Ses études portent sur la démocratisation en Afrique de l’Est, le blanchiment d’argent transnational et le financement terroriste.  Elle est co-auteure de l’article « Tracking Transnational Terrorist Resourcing Nodes and Networks » qui paraîtra dans la revue de la Florida State University. Au cours de la prochaine année, elle poursuivra ses recherches sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement d’activités terroristes et contribuera à un projet de livre sur le sujet.

Pam est conseillère en communication stratégique pour FÉSI-Canada et elle est responsable de nos campagnes de communication pour nos réseaux sociaux.